• Dis...Raconte moi une histoire

    Au début de mon "aventure de soumise", j'ai écrit un texte à celui que je venais de choisir pour Maître. Ce texte commençait par cette formule magique "Il était une fois"... J'aime cette phrase qui laisse libre court à l'imagination, qui permet de se créer un monde féerique. L'esprit s'évade, comme quand il lâche prise pour accepter le combat engagé avec les cordes. Alors... 

    Il était une fois une femme qui choisit de vivre selon ses désirs et ses besoins. Une de ses nombreuses découvertes fut le plaisir de la contrainte, ne plus être maître de ses gestes, elle connaît son premier "voyage" avec les cordes, elle adore! Ce n'est pas un scoop, vu la teneur du blog, on le comprend aisément. J'ai choisis de vous montrer le côté "esthétique" du shibari mais il y a aussi un shibari beaucoup plus contraignant où l'imagination du Maître fait la place belle à ses désirs... Je me la joue égoïste et je garde les clichés de ces jeux dans mon coffre à secrets...

     

      

    Très vite, elle découvre aussi que l'exhibition exacerbe son cérébral, elle aime ne pas maîtriser la situation, la panique qui virevolte en imaginant les scénarios que son Maître peut décider de lui faire vivre...Sur ce sujet aussi peu de photos, parce que ce sont des situations sur le vif, non "scénarisées" et que l'on n'a pas toujours un appareil photo avec soi...Mais si vous êtes curieux en cherchant bien dans les posts, vous trouverez certaines preuves de ces pérégrinations...Et voilà!

    -C'est pas fini, dis... Raconte encore...

    Non, ce n'est pas fini, elle n'est qu'au début de son aventure mais les sensations sont déjà très fortes. Elle ne se dévoile pas si facilement et son Maître creuse pour connaître ses désirs. Il a compris que la douleur physique n'est pas sa recherche, du moins une certaine douleur, vive, cinglante, pourtant elle goûte avec un certain plaisir à la caresse du martinet qu'il a spécialement fait faire pour elle. Il aime aussi voir onduler ses fesses, légèrement provocantes, dans l'attente, quand il joue avec sa cravache. Elle aime ce jeu ou la complicité avec son Maître est palpable. C'est ce lien-là qui a une puissance infinie pour elle, qui la fait vibrer, qui lui donne la force de se dépasser...

      

    Elle aime ce mélange étonnant, un soupçon de sensations physiques mêlé à ce bouillonnement cérébral qui l'a font chavirer...Elle aime ce qu'elle découvre mais tout comme son Maître, elle reste secrète sur ce qu'elle découvre, d'ailleurs il se murmurait...Mais il se fait tard...la suite la prochaine fois...

    <script type="text/javascript"></script>


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 27 Mai 2010 à 18:27
    Belle histoire, effectivement
    Très belle histoire. Surtout bien racontée et merveilleusement illustrée. J'aime beaucoup de genre de photos. La preuve, il y a quelques mois ma soumise a mis sur son blog une photo assez similaire où comme vous elle est à genoux et tend non pas une cravache dans ses mains mais un bambou. Bonne continuation dans votre belle histoire à deux.
    2
    Vendredi 28 Mai 2010 à 21:08
    J'aime
    aussi les histoires qui commencent par "Il était une fois", par ce que ce sont des histoires pour les enfants, pour les femmes-enfants, de jolies histoires qui nous offrent amour, rêves, passions, etc. C'est en effet une formule magique et une histoire qui me paraît l'être tout autant. J'aime cette photo, le collier... Je vous y trouve belle... Bonne soirée, à bientôt, bises.
    3
    Vendredi 28 Mai 2010 à 23:30
    Belle soumise
    Magnifique !!! Rare de voir Abyga*elle ainsi. Le vécu est une belle histoire et bien plus belle lorsqu'elle est vrais , vraiment beau! Bravo! Bisous tendre ma belle , a bientôt ;)
    4
    alan89
    Jeudi 17 Juin 2010 à 14:36
    recompense
    perdre sa pudeur et ses tabous sont une belle victoire sur vous meme
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :